Pourquoi te couper les cheveux est une expérience à vivre au moins une fois dans ta vie

Pour ouvrir officiellement le blog, j’ai choisi un thème que j’ai déjà traité pour le magazine Femme d’Influence mais cette fois si, j’ai décidé de l’écrire de manière beaucoup plus personnelle, recentrée sur ma propre expérience pour que tu puisses voir à quel point se couper les cheveux courts est quelque chose que je conseille à chacune d’entre nous.

Si tu ne le sais pas, la première fois que je me suis faite couper les cheveux très courts, c’était en 2010. A cette époque, je découvrais à peine le mouvement Nappy : Natural & Happy. J’avais passé les 5 ou 6 années d’avant à me battre contre mes boucles à coup de défrisages et de lissages incessants. Et comme beaucoup de femmes de l’époque qui s’intéressaient à ce mouvement, plus je lisais, plus j’avais envie de retrouver ma véritable nature de cheveux. Pourquoi ? Parce que je pense qu’à l’époque (c’était il y a plus de 7 ans hein), je n’étais plus en phase avec moi-même. Mais ce n’était pas du tout une mode, à mes yeux, bien au contraire.

2010

Aujourd’hui, c’est vrai, avoir une coupe à la garçonne est tendance. Il est même possible que tu y aies déjà songé en voyant des stars comme Rihanna ou Keke Palmer (chacune ses références) se montrer plus belles que jamais avec les cheveux courts. Mais au final, tu n’as jamais osé sauter le pas parce que tu avais peur. La peur peut se traduire de différentes manières et nous freiner. Mais dans ce cas précis, tu as peur que ça ne t’aille pas et/ou de regretter et c’est tout à fait normal. Il s’agit de faire face à un changement radical, qui aura un impact sur la vision que tu as de toi mais également, sur l’image que les autres ont de toi… Et quoi qu’on en dise, ça reste un facteur handicapant lorsqu’on veut prendre de grandes décisions qui touchent à notre apparence.

Malgré tout, je suis et reste convaincue que se couper les cheveux courts est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie car souvent, cette action marque un événement fort et puissant. Par exemple, lorsque tu dois faire face à une rupture, te couper les cheveux crée, elle aussi, une rupture avec le passé. Car oui, c’est à ce moment-là que tu décides de changer complètement de vie et de laisser le passé là où il est, c’est-à-dire derrière toi. Selon moi, se couper les cheveux est un acte libérateur qui te permet d’éliminer toutes les choses négatives qui avaient de l’emprise sur toi. Il s’agit donc d’une cassure avec la personne que l’on a pu être auparavant et qui ne nous correspond plus/pas.

2015

Coco Chanel disait « une femme qui se coupe les cheveux est une femme qui s’apprête à changer de vie », et cela est totalement vrai ! Il faut comprendre que ta coiffure représente un cycle de ta vie et que chaque nouvelle coiffure est un nouveau cycle qui te permet d’aller, normalement, vers du positif. Finalement, ce que tu ressens à l’intérieur de toi, tu le retranscris à l’extérieur, à travers ton physique. Pour en revenir à ma propre expérience, je me suis coupée les cheveux 2 fois dans ma vie : en 2010 et en 2015. Difficile à croire si tu te souviens de la longueur actuelle de mes cheveux, mais c’est vrai ! Cependant, il y a 2 ans, je n’ai pas tout couper pour les mêmes raisons qu’en 2010. En vérité, il y a très peu de personnes qui le savent mais en 2010, j’ai regretté avoir coupé mes longueurs après coup. J’ai vécu les deux années qui ont suivies presque comme une punition, car une fois cet acte enclenché, je n’avais pas les outils pour m’aimer telle que j’étais. J’étais perdue, je ne savais pas prendre soin de mes nouveaux cheveux (car oui j’avais oublié que j’étais une curly girl) et j’achetais tout et n’importe quoi pour essayer de les mettre en valeur. J’avais une obsession que je n’ai plus aujourd’hui : la boucle parfaite. J’ai donc vécu 2 ans de regrets et de questionnement, jusqu’à retrouvé une longueur « convenable ».

En 2015, j’ai donc beaucoup d’avantage aux raisons pour lesquelles je voulais me couper les cheveux… Je voulais mieux prendre soin de mes cheveux en premier lieu, mais surtout, je voulais me libérer de cette prison que peuvent représenter les cheveux. On en vient donc à un autre point fort et qui me conforte dans mon idée que la coupe courte est à vivre au moins une fois, c’est que lorsque tu te coupes les cheveux, tu ne peux plus te cacher. Les cheveux sont comme un masque qui te permet de dissimuler ta douleur, ton mal-être ou que sais-je encore. Souvent, en tant que femmes, nous avons dans l’idée que notre beauté réside principalement dans notre chevelure. Mais comment te dire que c’est l’idée la plus insensée et la plus eronnée qui puisse exister. Si tu t’aimes avec les cheveux longs, c’est cool, mais tu peux aussi t’aimer avec les cheveux courts.

2015

Je parlais de libération un peu plus haut, et nous sommes toujours dans le thème. Te couper les cheveux t’aide, dans une certaine mesure, à te libérer des standards habituels de beauté qui prétendent qu’une femme doit avoir les cheveux longs pour être féminine. On parle souvent de nos formes, du fait qu’il faut accepter son corps et l’aimer… Mais ton visage ne fait-il pas parti de ton corps ? Et tes cheveux aussi ? Donc, finalement, pourquoi tu ne t’accepterais pas également avec les cheveux courts ? Pour ma part, je pense que derrière cet acte un peu revendicateur, il y a un engagement fort sur le chemin de la confiance en soi. Toi, peut être que tu ne te sens pas féminine sans tes cheveux, parfois tu doutes, mais les autres voient en toi une femme qui ose, qui s’assume, forte et qui se fout des standards de la société (je te le garantie)… C’est ça qui est hallucinant, ce paradoxe entre notre perception de nous-même et ce que nous dégageons réellement. Cependant, sache que ce que tu vois dans le miroir, c’est toi, juste toi. Tu es belle, même avec les cheveux plus courts, car je suis convaincue que la beauté est essentiellement une question d’attitude.

Je pourrai continuer comme cela durant des heures tant le sujet est vaste mais je pense que le plus important est dit. Le but n’est pas de te forcer à couper tes cheveux, je ne souhaite influencer personne. Mais si au contraire, tu souhaites sauter le pas depuis longtemps et que tu hésites, je te le dis en mille : FONCE ! Tu en sortiras grandie car une autre vie va s’offrir à toi, une nouvelle perception, une nouvelle vision. Je pense que cela peut t’aider à expérimenter ta beauté sous un autre angle, et t’aimer pour ce que tu es vraiment.

2 Comments

  1. Jesuisunerebelle
    14 octobre 2017

    J’adore ta coupe de 2015 ça te va hyper bien ! Encore un article plein de bon sens et très intéressant 👍🏼

    Répondre
  2. Laetitia
    17 octobre 2017

    J’hésiterais énormément à le faire mais ton article m’a convaincu ! Mon copain ne veut pas forcément que je me les coupes mais s’il m’aime vraiment il doit être capable de m’aimer sous tous les aspects. Je pensais réellement que couper ses cheveux était une façon de couper les choses négatives de notre vie et lorsque j’en parlais on me disait que j’allais trop loin lol. Maintenant je sais que je n’avais pas tord merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to top