LETTRE OUVERTE A MARLÈNE SCHIAPPA

Bonjour Marlène,

Je m’appelle Alexa, mais cela n’aura pas grand intérêt pour toi, ou pour la bonne lecture de cette lettre. Considère-le plutôt comme une formule de politesse, témoignant ainsi du fait que mes parents m’ont bien éduquée. Ah oui ! Comme tu peux le voir, je te tutoie… En effet, j’ai décidé de prendre ce droit, car le vouvoiement marque une forme de respect… Si bien que je me demande si je peux t’octroyer ce privilège qui est de te témoigner du respect.

Il parait que tu es mère. Il paraît que tu es féministe. Il parait que tu es secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les Hommes et les Femmes. Que de titres qui, dans les écrits, auraient pu faire de toi une femme inspirante et inspirée. Mais…

Saches que, j’ai cherché des dizaines de manières de te dire ce que j’ai à te dire sans en devenir vulgaire et agressive. J’avoue volontiers que l’exercice fut difficile. Parce que j’ai écrit cette lettre avec la rage, avec le coeur. Parce que tu me fais réfléchir pendant mon sommeil. Mais SURTOUT parce que je pense que tu t’es perdue en chemin en souhaitant plaire à certains Hommes.

…Mais nous sommes en août 2018. Voici des mois que tu fais la une de l’actualité avec ta loi. Cette loi qui, selon moi et tellement d’autres, est une hérésie.

Il paraît que des enfants agés de 4 à 10 ans seront dans l’obligation de suivre des cours d’éducation sexuelle. Il paraît qu’ils devront prouver leur consentement si quelqu’un et même un adulte les agressent sexuellement. Il paraît que le viol ne sera plus qu’un délit, comme peut l’être le recel d’objets volés. Ainsi si, un homme entre par effraction dans une maison pour voler, voit une petite fille de 10 ans, la viole sans témoin, cette jeune fille devra prouver qu’elle n’a pas voulu de cette relation sexuelle. Ainsi, dans ce même exemple, ces actes ne seront jamais requalifier en crime. Ah non j’ai oublié, ce n’était pas un viol dans mon exemple, il s’agit seulement d’une « atteinte sexuelle sur mineur ». Ainsi, tu es mère.

Mais, je suis certaine que tu ne vois pas où est le mal puisque de toute façon « ils auront eu tous les cours nécessaires pour savoir ce qu’est le consentement » n’est-ce pas ? Bien-sûr ! C’est vrai, et il n’y a qu’à voir comme la loi et la République traitent déjà une femme adulte qui s’est faite violer, avec ou sans preuve. Parce que c’est bien connu « elle n’avait qu’à pas mettre de jupe ». Du coup, tu diras de nos enfants « qu’ils n’avaient pas qu’à avoir une tétine » ? J’aimerai savoir, si ta fille de 6 ans accusait un homme de l’avoir touchée, tu lui demanderas si elle avait une caméra pour filmer les faits ? Si elle s’est débattue ? Si elle a une preuve d’avoir dit non ? Bien-sûûûûûûûr Marlène. Ainsi, tu es mère.

Je pense à mon neveu de 3 ans, qui, dans quelques années, va devoir apprendre ce qu’est la théorie des genres. Cette théorie qui est censée « casser les stéréotypes » de la sexualité. Je dis cela, car il y a une semaine j’ai encore vu un homme blanc dire à la télé dire qu’il était ni homme, ni blanc. Non il est « binaire »… Qu’est-ce ce qu’il ne faut pas entendre sous couverture de tolérance de nos jours. Je pense que, sans parler du fait que si, physiquement, cet homme est bel et bien un homme, il est censé de dire que ses paroles sont un parfait affront à tout le peuple noir (en plus d’être complètement floues en termes d’explications). Mais c’est encore un autre débat tu me diras. Ah la fameuse théorie des genres…

Mais parlons peu, parlons bien. Là où tout le monde se focalise sur quelques lignes de ta loi, moi je m’insurge contre l’intégralité du texte. En tant que femme, en tant que féministe, en tant que future mère, en tant que croyante. Pourquoi me demandes-tu ? Parce que peu importe par quel côté nous la prenons, j’ai la sincère conviction que ta loi est faite pour déconstruire une humanité. Elle est faite pour entrer dans la tête de nos enfants. Elle est faite pour les manipuler.

D’ailleurs, il est bien connu que si je veux que mon enfant parle plusieurs langues, je dois les lui enseigner dès le plus jeune âge. Pourquoi ce ne serait pas pareil avec le reste ?

Je vais donc dire à mes enfants que la normalité, c’est d’avoir un papa et une maman. Je vais lui dire que c’est comme ça que Dieu nous a fait. Et toi, tu vas passer derrière en leurs disant que deux personnes du même sexe peuvent aussi avoir des enfants ? Soyons claires, je n’ai rien contre les homosexuels, mais anatomiquement parlant, la réalité c’est qu’ils ne peuvent pas avoir d’enfant. Je ne souhaite pas entrer dans un débat sur qui a le droit d’aimer qui, mais une femme peut coucher avec une femme, si elle n’y a pas un homme qui est là pour donner ses spermatozoïdes, enfant il n’y aura pas. C’est la loi de la nature. Je dirai même, la normalité de la nature… Mais que vont penser mes enfants s’ils apprennent que maman et maman peuvent avoir bébé ? Je crois bien qu’ils ne vont plus rien y comprendre.

Alors dis moi que tu ne souhaites pas déconstruire une liberté ? Ma liberté d’apprendre ce que je veux à mes futurs enfants ? Montre moi scientifiquement que cela ne va pas créer des chocs pédopsychologiques et que nos enfants iront bien. Ah c’est vrai, tu ne peux pas puisque le corps médical et les enseignants, eux-mêmes, ne sont pas d’accord avec ta loi. D’ailleurs, si on est un peu sain d’esprit, on se rend tout de suite compte, que tout cela n’est pas normal et incompréhensible.

Mais revenons-en à toi. Je suis affligée de voir qu’une femme telle que toi se soit laisser berner par une fausse lumière. Je suis affligée de constater que ta faiblesse d’esprit, t’aie amener à créer cette loi surréaliste qui met en péril la vie et l’intégrité de nos enfants, mais également des femmes. Tu voulais tellement briller que tu en as oublier ton esprit critique ? Ta liberté de réflexion ? Ou tout simplement ton bon sens ? Tu as accepté d’ouvrir des portes, sans savoir ce qu’il y avait derrière… Mais tu sais, le Diable ne fait jamais rien gratuitement. J’espère que tu y repenseras le moment venu.

 

Avec sincérité,

 

Alexa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to top